La Belle et la Bête – livre-audio

Juillet 2018 sortait La Belle et la Bête de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, lu par Matthieu Farcy. Le livre-audio est disponible à la vente par téléchargement chez

Book d’oreilleAudibleLe livre qui parleNumilog

 

Le texte a été adapté en français moderne pour rendre le conte accessible à tous.

QUAND LE LIVRE-AUDIO VIENT AUX ELEVES

Le 26 mai 2018, avec les élèves de 5ème2 du Collège Picasso à Saint-Etienne du Rouvray (Seine Maritime), Matthieu a donné lecture du conte de fée publié au XVIIIème siècle. Ensemble, ils ont travaillé sur l’adaptation du texte original en français moderne (vocabulaire, ponctuation, expressions) et ont apporté des idées sur la direction artistique de l’enregistrement (narration, voix et interprétation des personnages).

 

TEMOIGNAGE DU COMEDIEN

Avec Mikaela Delamare, la professeure de français, nous avions repéré certains mots ou expressions qui gênaient la compréhension du texte à l’oral. Nous avons ensuite organisé une rencontre avec les élèves. Pendant la lecture, je m’arrêtais sur ses mots et nous choisissions ensemble des synonymes. Ils devaient aussi m’interrompre autant de fois que nécessaire.

Je profitais de cette rencontre pour proposer plusieurs voix, leur demandant s’ils préféraient une lecture neutre ou interprétée.

Il y a eu une très belle participation et un bel enthousiasme autour de ce projet !

 « Il n’avait plus que trente milles pour arriver à sa maison… »

Cette expression nous a demandé un peu de réflexion. D’abord sur la prononciation de « milles » (en français ou en anglais), puis sur la distance en kilomètre et enfin sur le passage à l’oral. Nous avons découvert que le milles était une mesure romaine qui comptait en pas. Ce qui devenait : « il n’avait plus que trente milles pas… ». Mais c’était insuffisant pour se représenter cette distance. Nous avons converti en km, soit à peu près 45. En lecture, cette information perturbait encore l’auditeur. Avec les élèves, nous avons choisi de changer par : « Il n’était plus très loin de sa maison… ». Cette phrase s’intègre bien dans le conte et permet de conserver une écoute active, évitant de se demander : « 45 km ? Ca ferait combien de temps à cheval ?… Où en sommes-nous dans l’histoire maintenant ?»

Un problème de rose(s)

Un autre point sur lequel nous avons travaillé : un problème de cohérence avec la rose. Lorsque le marchand passe près de berceau de roses dans le jardin de la Bête, il en cueille « une branche où il y en avait plusieurs. » Il s’excuse ensuite auprès de la bête d’en avoir cueilli « une », et finalement, il donne LA rose à la Belle. Nous avons donc décidé de lui faire cueillir une rose ! C’est un détail qui nous a bien amusés !

 

UNE LETTRE APPRECIEE

Après sa visite, Matthieu a reçu une lettre écrite par la classe. Il a enregistré la lettre en l’incluant dans l’univers du conte pour les remercier :

Grâce au concours de Book d’Oreille, et par l’intermédiaire de leur professeur de français, Mme Delamare, les élèves ont reçus un bon de réduction leur permettant de télécharger gratuitement le livre-audio sur la plateforme.

RESUME

Un marchand échappe à la mort en trouvant refuge dans un château enchanté. Avant de le quitter, il cueille une rose du jardin pour sa fille cadette. Malheureusement, ce geste le condamne et la Bête lui donne trois mois pour revenir mourir;  à moins qu’une de ses filles ne choisissent librement de se livrer à sa place.
La Belle accepte. Mais au lieu d’être livrée à la furie du monstre, elle découvre les qualités et les soins de la Bête envers elle.
Publié dans « Le magasin des enfants » en 1757 La Belle et la Bête est l’œuvre la plus célèbre de Jeanne-Marie de Beaumont.

 

DETAILS

ISBN : 978-2-37190-092-9
Durée : 36mn
Lecture/voix : Matthieu Farcy
Conseils artistiques : Hélène Cabot
Musiques originales : Renée Grant
Peinture : Karine Lemoine
(c) Belle Philis 2018

À propos de l'auteur: Hélène Cabot